Accueil Le Parlement se présente Les prix qu'il décerne Les communiqués de presse Communiqué de presse - Finale du prix littéraire 2005

Communiqué de presse - Finale du prix littéraire 2005

Navigation

Le Prix littéraire 2005 du Parlement de la Communauté française était réservé aux auteurs d'un recueil de poésie.

Le Jury était présidé par Monsieur Pierre-Yves Jeholet, député du Parlement de la Communauté française, et était composé de membres de l'Académie royale de langue et de littérature française, de l'Association des écrivains belges de langue française, du Pen Club et de représentants du Conseil de la jeunesse d'expression française.

Le prix a été attribué à Yves Namur pour son recueil « Les Ennuagements du coeur », publié en 2004 aux éditions Lettres Vives. Le lauréat s'est imposé au premier tour de scrutin, à la majorité des voix. Les autres finalistes étaient Eric Brogniet (Sous un ciel infini d'inquiétudes), Francis Dannemark (Fractions d'éternité), Jacques Crickillon (A Kenalon)et Jean-Claude Pirotte (La boîte à musique).

Le jury a reconnu à ce poète une excellente maîtrise du verbe, qui se manifeste au travers d'une poésie à la fois exigeante, fascinée par l'invisible et les réalités secrètes. A travers une lente introspection, le poète Yves Namur traite des thématiques de l'absence, du vide, de l'indicible et du silence. Ces thématiques, certes fréquentes, trouvent chez ce poète un écho personnel et des nuances spirituelles subtiles. Avec une grande économie de mots, il parvient à mener le lecteur en promenade au fil de son inspiration pour le ramener finalement à l'essentiel.

Médecin et directeur de la maison d'édition du Taillis Pré, Yves Namur est également membre de l'Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique. Auteur d'une trentaine d'ouvrages parmi lesquels Le voyage en amont de ( ) vide publié en 1990 et réédité en 1995, Fragments de l'inachevée en 1992, Figures du très obscur en 2000, Le Livre des apparences en 2001, il est également lauréat de nombreux prix littéraires dont le prix Charles Plisnier en 1985 pour Le voyage, l'obscène, le prix Jean Malrieu en 1992 pour Le Livre des sept portes et le prix Maurice Carême pour La cuisine bleue en 2003.

Suivez-nous
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • Youtube
Agenda
Novembre
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
Mot du Président

Président Courard

Dossiers & documents parlementaires

photos de documents parlementaires

International & Affaires européennes
Espace presse

Parcourir l'espace presse

Espace vidéos

photo espace vidéos