La lutte contre la haine en ligne envers les femmes

Introduction

Prochaines colloques

25 novembre 2021 - 9h à 16h15

 

En raison du grand nombre de demandes de participation après la clôture des inscriptions, le colloque sera diffusé dans son intégralité sur la page Facebook du Parlement de la Fédération Wallonie - Bruxelles (https://www.facebook.com/parlement.federation), ainsi que sur notre chaîne YouTube (https://www.youtube.com/c/ParlementFédérationWallonieBruxelles).

Il ne nous sera par contre pas possible de garantir une interaction à distance avec les orateurs et autres participants via ces canaux. Merci pour votre compréhension.



FORMULAIRE D'INSCRIPTION

Inscriptions clôturées



Introduction

La résolution, adoptée au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le 20 janvier 2021, relative à la sensibilisation, la prévention et la lutte contre les discours de haine et le harcèlement, y compris dans l’univers numérique prévoit l’organisation d’un colloque annuel autour du harcèlement et de la propagation des discours de haine.

Ce volet de la résolution se concrétise avec l’organisation d’un premier colloque portant plus spécifiquement sur les violences numériques à l’égard des femmes.

Dans le cadre du plan d’actions «  HeForShe  »2021-2023 du parlement, le Comité d’avis chargé des questions relatives à l’égalité entre les femmes et les hommes a déterminé l’angle d’approche de ce colloque. Le comité avait lui-même procédé à une série d’auditions sur cette question.

Le colloque se déroulera le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

___________________________________________________________________

Programme

9h : accueil ;

9h30 : mot d’accueil de Mme Gwenaëlle Grovonius, présidente du comité d’avis chargé d’examiner les questions relatives à l’égalité entre les femmes et les hommes, du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Thématique n°1

Constat général du cyberharcèlement auprès des femmes et dispositifs de prévention pour lutter contre ce phénomène

Depuis quelques temps, les cyberviolences dont les femmes et les filles sont les victimes ont attiré l’attention des médias et du grand public. De plus en plus fréquentes, elles ont des conséquences néfastes sur leurs victimes directes, sur les femmes et les filles en général, sur la société et même sur notre économie. Cette attention publique est un premier pas positif dans la lutte contre ce fléau. Quelles alternatives existent à ce discours et comment peut-on diminuer les cyberviolences, tout en veillant à ce que les femmes et les filles puissent jouer leur rôle et tenir leur place dans ces espaces virtuels? Quelles sont les mesures de prévention possibles ? Les participantes et participants tenteront de répondre à ces questions.

 

9h45 : Mme Irène Zeilinger, directrice de l’ASBL Garance ;

10h15 : Mme Françoise Goffinet, attachée à l’Institut pour l’Egalité des femmes et des hommes.

10h45 : Mme Bouchra Abdou, directrice de l’Association marocaine Tahadi pour l’égalité et la citoyenneté (en visioconférence) ;

 

Thématique n°2

Témoignages de victimes et décryptage du documentaire #salepute

Sorti en 2021, #salepute est un film documentaire belge réalisé par les journalistes Florence Hainaut et Myriam Leroy. Il traite du cyberharcèlement et de la misogynie à travers les témoignages d'une dizaine de femmes. Le documentaire souligne que le cyberharcèlement est un phénomène systémique qui dépasse le fait divers. Les témoignages rappellent l'impact psychologique du harcèlement en ligne.  #salepute insiste sur le fait que les harceleurs seraient pour la plupart des hommes de classe moyenne ou classe moyenne supérieure.

11h30 : projection d’un extrait du documentaire #salepute ;

12h – 13h30 : pause

13h30 : Deux ex-victimes de harcèlement raconteront leur histoire et engageront un dialogue avec deux experts qui sont eux-mêmes intervenus dans le documentaire. Mme Tanja Milevska, journaliste, correspondante pour l’agence de presse nationale macédonienne, victime de cyberharcèlement et Mme Manon Loge « Manonolita », ambassadrice jeunesse de Child Focus, influenceuse, youtubeuse et gameuse, victime de cyberharcèlement, avec Mme Laurence Rosier, docteure en philosophie et lettres, professeure de linguistique, d’analyse du discours et de didactique du français à l’ULB, auteur de l’ouvrage « De l’insulte aux femmes » et M. Renaud Maes, professeur à l’Université Saint-Louis (Bruxelles) et rédacteur en chef de La Revue nouvelle.

 

Thématique n°3

Lutter contre le cyberharcèlement : le dispositif judiciaire

Pour la première fois, une cour d’assises vient de juger un homme qui avait tenu des propos haineux envers les femmes sur les réseaux sociaux. Ce procès pose la question de la correctionnalisation de la haine en ligne, mais il démontre aussi une  détermination judiciaire certaine. Deux acteurs de terrain viendront témoigner des dernières évolutions de la Justice dans ce domaine.

14h30 : Mme Nadia Laouar, Substitut du Procureur Général, coordinatrice du réseau d’expertise en matière de criminalité contre les personnes, en charge des problématiques liées aux lois anti-discrimination, Parquet général de Liège ;

15h15 : M. Alain Luypaert, commissaire de police, directeur Internet Investigations – Internet Referral Unit.

16h15 : clôture

___________________________________________________________________

Informations pratiques

Quand ?

Le jeudi 25 novembre 2021, de 9h à 16h15

Où ?

Au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Hôtel de Ligne, rue Royale 72 à 1000 Bruxelles.

Il est également possible de suivre ce séminaire en visioconférence. Dans ce cas, il suffit de l’indiquer dans le formulaire d’inscription. Le lien vers la visioconférence sera communiqué aux participants par courriel.

Langue de travail : français

Une collation sera servie sur le temps de midi.

Inscriptions :

Formulaire d'inscription

ou scannez le QR Code ci-dessous :

Date limite d’inscription :

Le jeudi 18 novembre 2021

Attention, conformément à la législation en vigueur en Région bruxelloise, votre Covid Safe Ticket, ainsi que votre carte d’identité seront contrôlés à l’entrée du parlement.

Définition