Question écrite (2018-2019)

Une procédure en suspension diligentée avec succès au Conseil d'Etat contre une décision d'échec à l'examen d'entrée aux études de médecine et dentisterie permettrait-elle une inscription tardive d'étudiants à leur année d'étude ? Question n°991 du 17 décembre 2018

Déposé au parlement le 2018-12-17
Matière(s)

Documents associés

Documents sur le même thème